Suprenez-moi !!

Mémoire d’un vol

2018-06-12 1 238 Vimeo

Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains Vendredi 21 septembre 2018 à 21h. Grande nef Vasil TASEVSKI Mémoire d’un vol Installation & performance Brise, volcan, songe. Image, substance, errance. Limes, terres mêlées, lignes coupées, débris, humus, coulées, couleurs, nuées, percées. Notre mémoire est un corps immense aux formes mouvantes. Véritable matière-machine où notre ressenti se construit, elle est ce paysage interne, cette architecture où la sensation fuit, intimement. L'installation « Mémoire d’un vol » invite à se questionner sur le mouvement, jusque dans sa trace. Indissociable du processus de création qui la constitue - une performance réalisée en direct et laissant au sol une trace photographique- l’oeuvre est un laboratoire à ciel ouvert. L'espace d'exposition est ici espace d'expérimentation et de sédimentation. La partition lumineuse reproduit à l’identique la trajectoire du corps ayant évolué durant la performance. Ce qui parait immuable, se remet en mouvement, par la lumière et par le regard du spectateur. Fluide, infinie, l’image ne fige rien. Elle est un point décentré, un changement d’état, un glissement, un envol vers la liberté d'être soi-même, dans le monde. Quelques mots sur la performance… « À chaque fois qu’elle est exposée, l’oeuvre nécessite d’abord un temps de performance: je performe dans le dispositif que j’ai conçu, accompagné par des musiciens en live. Le corps, la lumière, la musique s’entremêlent, se superposent, surgissent et s’effacent. Le spectateur alors présent assiste à l’oeuvre en train de se créer. L’idée n’est pas de lui imposer une forme finie mais bien de l’inviter à vivre un temps de la création de cette oeuvre, un bout du voyage. Au cours de cette même performance, une photographie est développée en direct au sol, trace de ce moment unique. Cette photographie au sol fait ensuite partie intégrante de l’installation et reste visible, tout le long de l’exposition, témoignant de cette performance initiale, constitutive de l’oeuvre. Le fond et la forme se fondent. Cette rencontre entre le dispositif, le corps en mouvement et le public fait partie du processus de création de l’oeuvre qui s’achève littéralement sous le regard du spectateur. Sans cette performance, l’oeuvre n’existerait pas. “Mémoire d’un vol” témoigne de mon désir fort de faire vivre au spectateur une expérience sensible de l’image. Je crée pour m’adresser à l’autre, pour l’inclure, dans mon rapport au monde, pour partager un rapport au temps, à l’espace et à l’imaginaire, sans les figer. Pour éprouver, dans la perception, quelque chose de l’ordre d’une mémoire en train de se tisser, matière vivante, strate de sensations toujours mouvantes, intimes et singulières ». Durée : 15-20 mn Interprètes Lawrence WILLIAMS (saxophone/composition) Seijiro MURAYAMA (percussion et voix/composition) Vasil TASEVSKI (chorégraphie et réalisation image) Pôle installation Christophe GREGORIO François BEDHOMME Cyprien QUAIRIAT Sébastien CABOUR Pole prise de vue Cédric MARTINEZ Aurélie BROUET Olivier ANSELOT Conception technique numérique Etienne LANDON Construction structure Thomas MOUCHART Guillaume GRAVINA Isabelle VENDEVILLE Stagiaire Julie MACHIN Coordination création numérique Eric PRIGENT Chargée de production Elodie WATTIAUX Directeur des productions Luc-Jérôme BAILLEUL Remerciements Marion COLLE, Camille JOVAN TASEVSKI, Simon MAURICE, Elsa REVOL